Faire de la solidarité un enjeu politique

Printemps Solidaire débarque à Solidays
La campagne de mobilisation initiée par Solidarité Sida aux côtés de 70 associations partenaires sera présente sur l’hippodrome de Longchamp pour continuer à défendre la solidarité internationale. De nombreuses animations vous attendent sur le stand Printemps Solidaire : atelier de confection de couronnes de plumes, atelier de tatouages éphémères aux couleurs de la campagne, un photocall dédié pour afficher votre soutien avec votre plus beau sourire… L’occasion également de signer l’appel au Président pour une plus grande solidarité sans frontières et de poser toutes vos questions sur le développement !
Il n’y a pas de futur sans entraide

Dans un monde chaque jour plus étroit, plus peuplé, plus connecté, il n’y a pas d’avenir dans l’isolement, pas de futur sans entraide, pas de succès sans solidarité. Le bonheur, le progrès, le sens que chacun veut donner à son existence, ne peuvent naître de l’égoïsme, du repli sur soi et de l’indifférence à l’égard du monde.

Non au populisme et au repli sur soi

Les murs érigés pour fermer les yeux sur la détresse humaine, la peur de l’autre présentée comme un remède par les populistes, nous n’en voulons pas. Cet avenir-là, nous le croyons, est diamétralement opposé aux aspirations de millions de Français et notamment des jeunes. La jeunesse d’aujourd’hui est ouverte sur le monde et soucieuse de lutter contre les inégalités. Elle est profondément attachée au principe d’une « solidarité sans frontières » et juge nécessaire l’aide de la France aux pays les plus pauvres. Avec Printemps Solidaire, les jeunes défendent une France ouverte sur le monde et sur les autres.

"2017 doit être l’année du 0,7. L’heure est venue de se tourner vers l’autre. L’heure est venue de comprendre que ses difficultés sont aussi les nôtres : l’inégale répartition des richesses, la faim, les ravages des pandémies, les conflits, les dérèglements climatiques. L’heure est venue pour la France de tenir enfin sa promesse du 0,7% de la richesse nationale allouée au développement des pays les pauvres. Nos destins sont liés dans un monde que nous avons en partage.
Soyons les acteurs enthousiastes et convaincus du Printemps solidaire."

- Luc Barruet, Porte-parole de Printemps Solidaire

C’est notre destin mondial qui est en jeu

C’est maintenant qu’il faut agir

En aidant les autres, en favorisant leur développement, nous assurons un meilleur avenir pour tous. C’est le moment de se mobiliser pour que ces idées simples deviennent le moteur de l’action politique en se défaisant des stratégies partisanes. Le Président de la République doit défendre un état d’esprit universel et s’engager à donner à la France les moyens de la solidarité. C’est notre destin mondial qui est en jeu.

C’est maintenant qu’il faut tenir notre promesse

Voilà près de 50 ans que la France s’est engagée à consacrer 0,7% de sa richesse à la solidarité internationale et au développement. Nombre de nos voisins l’ont déjà atteint (Royaume-Uni, Danemark, Norvège, Allemagne, Suède, Luxembourg). Aujourd’hui, nous en sommes péniblement à 0,38%. Plus que jamais, nous avons besoin d’un « changement d’échelle ». Monsieur le Président de la République, il serait contraire à notre histoire et à nos valeurs humanistes de ne pas tenir cet engagement. La solidarité internationale et l’Aide publique au développement doivent redevenir des priorités.

 

Retour en images sur la manif-concerts de Printemps Solidaire du 16 avril 2017 - Paris

Retour en images sur la conférence de Printemps Solidaire du 21 avril 2017 - Paris