Débarquées du Couvent de Paname, ces religieuses pas comme les autres prêchent la “joie multiverselle”, le droit à la différence et la non-violence auprès de toutes les communautés. Une drôle de messe entre folie douce, rire et larmes. Inoubliable!

Une messe sera également dispensée aux campeurs le vendredi 22 juin.