Solidarité Sida, une association pas tout à fait comme les autres

1992, nous sommes en pleine crise sanitaire, le virus du SIDA tue des millions de personnes partout dans le monde. Luc Barruet, alors étudiant, et son ami Eric Elzière, se lancent un défi fou : récolter 1,5 millions d’euros pour aider les malades sans avoir recours à l’appel au don.

2019, plus de 6 millions de jeunes ont déjà participé à un événement Solidarité Sida et près de 2600 programmes d’aide aux malades et de prévention ont été soutenus dans 42 pays. Durant ses 27 années si vite écoulées, l’association s’est battue sur tous les fronts pour faire rimer générosité et efficacité. Le tout en musique.

Peu ou pas d’appel à la générosité

Solidarité Sida ne vit pas de dons ni de subventions. Pour pouvoir financer ses actions de prévention ou des programmes d’aide aux malades à travers le monde, l’association a choisi de dégager des fonds au travers d’initiatives ou d’événements culturels qu’elle produit et organise. Ce modèle d’économie solidaire oblige Solidarité Sida à innover constamment et à fédérer autour de son projet de nombreuses énergies.

Les jeunes au cœur de l’action

L’histoire de l’association démontre avec force que les jeunes sont profondément attachés aux valeurs d’entraide et de partage. Par ses initiatives, Solidarité Sida leur offre un terrain d’action citoyen et répond à leurs préoccupations en termes de santé ou de sexualité. Ils sont plus de 3 000 bénévoles à faire vivre la chaîne de solidarité sur laquelle repose sa démarche.

Le plaisir comme moteur de l’engagement

Nous sommes convaincus que les plaisirs du cœur et de l’esprit sont le moteur de l’engagement. Le plaisir d’être utile, le plaisir d’être ensemble. Mais le plaisir est évanescent. Il requiert un renouvellement constant. Voilà une des raisons qui explique que l’événementiel serve de socle au modèle de Solidarité Sida.

Faire « avec »
et pas « à la place de »

Pour viser des effets durables, le renforcement de l’action de la société civile est une priorité, notamment dans les pays du sud. Plutôt que développer ses propres programmes, Solidarité Sida a préféré tisser de nombreux partenariats avec des associations communautaires, installées au cœur des populations. Des liens fondés sur la confiance et le respect mutuel.